Légion étrangère - French Legion

Edition d’un livre de photographie sur la Légion étrangère.

Les derniers instants de la 13è Demi-Brigade de Légion étrangère à Djibouti.

Le livre "MORE MAJORUM" est paru en juin 2011.


   

Les invisibles - Corne de l’Afrique

Les invisibles - Djibouti - Horn of Africa
Octobre 2011

Extrait

Qu’ils viennent des hauts plateaux éthiopiens, de Mogadiscio en Somalie, ils fuient tous la même pauvreté, la guerre civile, la situation de sécheresse et la famine, et se retrouvent sur les routes de l’exil. Pourtant, dans cette corne de l’Afrique, à nouveau sous les feux médiatiques, il est possible, pour peu que l’on s’attarde un peu, de croiser une autre réalité pour les exilés, que celle des camps de réfugiés et du trafic de migrants clandestins. Pour nombre d’entre eux, Djibouti devient, de part sa situation géographique, coincé entre l’Erythrée, l’Ethiopie, la Somalie et le golfe d’Aden, le passage obligatoire vers une vie meilleure. C’est à Djibouti que l’on peut alors rencontrer une réalité parfois tout aussi dure et abrupte, mais une réalité teintée d’espoir, une autre réalité de la subsistance. Le monde des invisibles de Djibouti. Ces hommes ont aussi fuit leur pays mais ils ont su créer sur des zones en marge de la ville, sur des espaces à priori stériles, de vraies activités économiques. Ces terres deviennent alors une halte d’espoir où à force de travail et d’abnégation, ils espèrent gagner le peu qui leur permettra de rejoindre une terre plus prometteuse de l’autre côté du Golfe d’Aden. Qui sont ces exilés venus s’échouer aux portes de Djibouti ? Comment leur subsistance s’organise-t-elle ? Quels sont les espoirs qui chaque jour les poussent à endurer un tel labeur ? 

Extrait des dyptiques réalisés.

Un grand merci à Daoud Alwan Aboubaker, historien natif de Djibouti, sans qui ces images n’auraient pu être réalisées. Sa réflexion sur l’autre et le monde demeure une source d’inspiration et de réalisation.

L’article en entier est visible sur Afrique in Visu

Dockers - port de Djibouti

Les dockers du port de Djibouti.

  

PORTFOLIO “DOCKERS - DJIBOUTI”

Visages d’Ethiopie

Des visages, reflets d’un voyage, d’une contrée, reflets d’un monde oublié. Chaque pas affranchit du temps le voyageur. Ce parcours initiatique s’étend jusqu’aux rives abruptes et boueuses de l’Omo River, berceau des âges. Chaque montagne abrite une vallée merveilleuse, chaque vallée abrite une tribu singulière, chaque tribu abrite en elle l’âme des peuples originels.

Les ethnies du sud éthiopien
Le sud de l’Ethiopie, l’Omo River, la Rift Valley, comble le promeneur du temps, avec cette envie lancinante de remonter le cours de l’évolution, et de mettre ses pas dans ceux de nos ancêtres communs. Chaque vallée déflorée apparait comme un creuset de vie, les vastes plaines s’étirant jusqu’à la frontière Kenyane. La multiplicité caractérise ces lieux primitifs, chaque ethnie se pare de ses atours propres et plus qu’une simple collection de paysages, une peinture des visages s’impose. La richesse nait de la diversité, diversité de rites, de traditions, de couleurs et de formes. Tous ces peuples ont jeté depuis des millénaires les bases du graphisme, de la composition, en ont établi les fondements. Des femmes plateaux des ethnies Mursi au pointillisme des Araboré, le corps humain est transcendé à la manière d’une oeuvre d’art. […]

Emmanuel MARTIN (extrait de carnets de voyage – Turmi, sud de l’Ethiopie – avril 2009)

   

   

Voir le portfolio complet

PORTFOLIO “ETHIOPIE”